lundi 27 décembre 2010

La veilleuse


Me voici à la boutique après un retour aux sources, une parenthèse enchantée... là où j'ai grandi, là où ce sera à jamais LA maison. Elle est un bout du monde en soi, on y accède par un chemin qui serpente entre les champs et au-delà... rien... que des champs encore... il faut revenir sur ses pas pour s'en aller. Noël n'y est pas un vain mot, nous ne savions plus où donner du regard devant une telle féérie... Mais c'est chaque jour que tout y est beau, tout y est bon... car ma maman veille. Elle se trouve à cet âge de la vie où l'on prend soin de tous: ses parents, ses petits-enfants et nous. En vérité, ma maman fait partie de ces êtres rares, oublieux d'eux-mêmes, qui ont toujours eu cet âge là. Ma maman est semblable à la lumière douce des chambres d'enfants: la veilleuse, qui n'empêche pas l'ombre mais la tient éloignée. A sa façon discrète et légère comme une plume, elle est là et nous le savons bien. Ces quelques mots sont pour elle et rien que pour elle.

3 commentaires:

Mademois'Elles and Him a dit…

Ca ressemble fort à ma Maman aussi ...

Anonyme a dit…

Tes photos sont vraiment belles. Et ta petite maman adorable. Anso

Delphine H... a dit…

Marylise, :-)...

Et Anso, merci... c'est toi qui est adorable, comme toujours! J'espère que votre premier Noël à 4 fut des plus heureux!
Dis, si sur ton écran aussi, la mise en page du blog est toute bizarre, tu voudrais bien demander à Louis d'y jeter un oeil si ça ne le dérange pas? Si lui n'y comprend rien alors je ne vois pas qui le pourrait!
Gros bisous!
Delphine